AVA BASTA … POUR DE BON !

 

Après les graves événements de Sisco, les déclarations du Procureur de la République réduisent à néant les tentatives de désinformation et de manipulation des médias continentaux et de certains médias insulaires. Il s’agissait de semer le doute sur les responsabilités et de jeter une nouvelle fois le discrédit sur la Corse et sa population. Ils sont allés jusqu’au témoignage, qui a tourné en boucle, d’un protagoniste de l’affaire qui se résume à «Nous, on est tous gentils. Les Corses, c’est tous des méchants!».

 

RAS LE BOL !

 

Entre les casiers judiciaires bien fournis et la volonté clairement affichée de discrimination à l’encontre de la population corse et des touristes, le Procureur a bien parlé de logique de «caïdat», aggravée par les violences volontaires à l’encontre d’une population pacifique et accueillante, qui s’est trouvée, de facto, en état de légitime défense. Personne ne comprendrait que les personnes citées à comparaitre subissent une condamnation, même symbolique. Leur intervention courageuse et déterminée pour protéger des adolescents en danger de mort a certainement évité un drame terrible qui aurait endeuillé et embrasé la Corse.

Face à la mobilisation populaire pour faire éclater la vérité, le rétropédalage des médias et des politiques est pathétique et la manifestation de certains élus, fervents adeptes de la «communauté de destin», totalement indécente.

Quant aux associations immigrationnistes locales, cela fait déjà longtemps qu’elles ont choisi leur camp … qui n’est pas le nôtre.

En tout cas, si les Collabos locaux et continentaux ont soutenu sans vergogne « les autres », nous, nous soutenons sans faille les nôtres!