Arrêtés Miot - Spéculation foncière 

 

Parlant de la spéculation foncière dont sont victimes les Corses dans son discours du 17 mars 2012 à Ajaccio, Marine Le Pen  se prononçait pour des « mesures d’exception »  et ajoutait :

« Je trouve absurde que les arrêtés Miot aient été supprimés ! ».